Un stage en mode télétravail

Une jeune femme assise à son bureau dans la nature en télétravail.

Faire un stage en télétravail est une alternative possible et gagnante. Vous en doutez? Nous, pas du tout! L’un des premiers mandats des entreprises d’entraînement consiste à répondre aux besoins actuels du marché du travail. Or, depuis quelques années, l’intérêt pour le télétravail montre une forte croissance.

En effet, cette formule permet de contourner plusieurs problèmes. Entre autres, la difficulté de recruter dans les régions éloignées. Et, à l’inverse, les problématiques de circulation dans les zones à forte densité. Certaines entreprises d’entraînement, par exemple Propulsion Carrière à Saguenay, avaient amorcé ce virage technologique en 2019. Cette stratégie allait leur permettre d’offrir des stages à une clientèle pour laquelle l’éloignement posait problème. Ces stages virtuels étaient pleinement opérationnels dès janvier 2020.

Les événements ont démontré que l’initiative était gagnante. Ainsi, au printemps 2020, le télétravail est devenu la solution incontournable. Pour nombre d’entreprises, dans tous les secteurs d’activité, il a fallu improviser des solutions rapidement. Or, les entreprises n’étaient pas prêtes ni les employés formés à cette restructuration; pour plusieurs, la transition a été difficile. Par contre, si l’on avait déjà pris les devants en mettant les équipements informatiques à la fine pointe, le cap pouvait se franchir sans dommage. Des plateformes bien conçues sont disponibles pour les entreprises, comme Office 365 et Teams. Elles permettent à tous les participants de se réunir, de communiquer facilement et d’organiser efficacement le travail. Évidemment, une période d’adaptation est nécessaire dans les premiers temps. Mais on a vite fait de trouver ses marques, et même d’y prendre goût. En gros, quelques outils efficaces, une bonne structure de travail, des participants équipés de micros et caméras web… et le tour est joué!

Réel ou virtuel : ce qui change

Tous les stages en entreprises d’entraînement pourraient se passer entièrement en ligne. Et ça se passe très bien! Bien sûr, ceux qui carburent au brouhaha de l’entreprise «physique» doivent transformer leurs méthodes de travail – et s’ennuient quelquefois de leurs collègues. Cependant, ils en ressortent nettement gagnants. En s’adaptant à cette réalité alternative, ils tireront profit de l’expérience dans leur recherche d’un emploi. En effet, le participant qui a vécu les deux réalités est en mesure d’aider, tant son employeur que ses collègues, à s’adapter durant une telle transition. C’est là un atout qui donne une solide valeur ajoutée à une candidature. Et pour ceux qui vivent leur stage du début à la fin en télétravail, quoi de plus simple? Tout est en place, et l’habitude s’installe rapidement.

Et l’aspect humain?

On pourrait craindre que le télétravail soit froid et impersonnel. Or, la réalité est tout autre. L’expérience démontre en fait que les participants ont plus facilement et plus souvent l’occasion d’échanger. En entreprise physique, les départements sont souvent dans des locaux séparés ou sur des étages distincts. Donc, les employés de départements différents se rencontrent rarement. Or, en télétravail, l’entreprise devient une grande marmite où tous les employés peuvent se voir et communiquer aisément. Si les technologies manquent encore un peu d’uniformité, les échanges sont faciles. En plus, la visioréunion permet de conserver chaleur et dynamisme. Enfin, les plateformes collaboratives nous font gagner du temps. Finalement, le télétravail, c’est gagnant! Et quand une solution gagnante fait ses preuves, on peut tabler qu’elle deviendra rapidement la nouvelle norme. Pour toutes les entreprises d’entraînement, c’est sans aucun doute une voie à développer.

Et l’emploi dans tout ça?

Pour trouver un emploi, le télétravail ouvre bien des portes. On peut maintenant choisir sa région en fonction de ses préférences, car, en emploi, les distances s’éliminent. On y gagne en qualité de vie. On y gagne en temps de qualité. Et l’employeur y gagne en réduisant ses coûts d’opération, son taux d’absentéisme, ses retards au travail. L’exemple de Propulsion Carrière, au Saguenay, prouve que c’est tout à fait faisable. Cette équipe est fière d’avoir pris le virage de sa propre initiative. Quant à eux, les participants retirent plusieurs avantages de cette formule! Gain de confiance. Assurance d’être à l’avant-garde. Candidature à valeur ajoutée. Autonomie. Meilleure structure de travail. Aisance avec les nouvelles technologies. Débrouillardise. 

Si on s’y mettait tous ensemble? Partageons nos trucs, nos astuces et nos ressources! On gagne tous à fabriquer des gagnants!

Donnez-vous les meilleurs atouts pour décrocher un emploi à la mesure de vos attentes. Participez à un stage en entreprise d’entraînement à Québec avec Exportech Québec  ou un stage au Saguenay avec Propulsion Carrière. Si vous n’êtes pas d’une de ces régions, ne soyez pas déçu, il existe des entreprises d’entraînement un peu partout. Référez-vous au site du Réseau canadien pour trouver une entreprise près de chez vous.

Chantal Vincelette
Participante au poste d’agente de communication

Propulsion Carrière

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *