Ma 1re expérience de travail! De Bogota en Colombie jusqu’à Exportech Québec!

Mon parcours professionnel comme immigrante!

En tant que chercheurs d’emploi immigrants, nous entendons parler de beaucoup d’histoires concernant le marché du travail au Québec. Depuis notre pays d’origine, nous commençons à nous préparer pour affronter le défi de vivre en terre d’accueil et, surtout, de travailler dans un autre pays. Nous commençons à faire de la recherche d’emploi, mais il s’avère vraiment difficile de chercher du travail dans un pays que tu ne connais pas encore et que tu ne peux même pas t’imaginer…

Cependant, on embarque dans « le bateau de la recherche d’emploi » et l’on trouve sur le Web d’innombrables options parmi les sites de recherche d’emplois comme Job Bank, Indeed, Jobillico, Monster, etc. Mais, entre la distance qui sépare notre pays d’origine au pays d’accueil, nous n’avons pas la capacité d’évaluer quelles sont les meilleures options.

Colombienne d’origine, voici mon histoire, mon défi!

Quand je suis arrivée au Canada, j’avais espoir que mes compétences me permettraient de faire face au monde réel du travail à Québec et je me demandais si je serais capable de faire face à cette nouvelle situation, surtout au niveau linguistique! J’ai commencé, comme la plupart des immigrants allophones, en suivant des cours de francisation. En même temps, j’examinais les possibilités d’emploi avec une agente d’aide à l’emploi qui m’a dit que la première expérience de travail est très importante. Mais on se demande où et comment trouver sa première expérience de travail dans son domaine!

Apprendre en travaillant, c’est gagnant!

Comme chercheuse d’emploi, je n’avais jamais considéré une entreprise d’entrainement comme option dans mon parcours professionnel. C’est « le hasard » qui m’a amené chez Exportech Québec et, comme presque tout le monde, la première fois que j’ai entendu parler d’une entreprise d’entrainement, j’ai demandé : « c’est quoi? »

Maintenant je le sais! C’est une entreprise simulée qui aide les personnes (avec différents besoins) à mettre à jour leurs compétences professionnelles, à pallier leurs lacunes et à cibler de manière appropriée leur recherche d’emploi. L’entreprise d’entrainement t’offre surtout la chance d’avoir ta première expérience de travail en sol québécois. Car chez Exportech Québec, tu apprends en travaillant!

Un service adapté, un accompagnement personnalisé!

Dès le premier jour, lors de l’entrevue pour évaluer tes besoins, le coordonnateur cherche la meilleure façon d’orienter ton stage. Lorsque tu commences, tu es en mesure de mieux évaluer tes compétences et de connaitre tes forces et tes lacunes. À ce moment-là, les responsables de chaque département te soutiennent et t’enseignent de nouvelles choses.

Ma recherche d’emploi s’est concrétisée

En terminant, voici une petite anecdote : chez Exportech Québec, on sonne une cloche lorsqu’un participant ou une participante trouve un emploi. J’ai entendu la sonnette de cette cloche plusieurs fois en 13 semaines de participation! Pour ma part, j’ai trouvé un emploi-stage rémunéré en communication chez Québec International, l’entreprise pour laquelle je rêvais de travailler!

Comme nouvelle arrivante, je recommande aux chercheurs d’emploi immigrants d’effectuer un séjour chez Exportech Québec. Si tu n’es pas situé à Québec, tu peux chercher l’entreprise d’entrainement de ta région. Tu peux trouver cette information au sein du Réseau canadien des entreprises d’entrainement : http://rcee-cpfn.ca/fr/. Il y a plus de 7 200 entreprises d’entrainement dans le monde. On peut forcément y trouver sa 1re expérience de travail!

Alexandra Lopez,

Ancienne stagiaire en communication
et maintenant conseillère en communication chez Québec International

Commentaires

Domagni

Très belle initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *