Entretien d’embauche téléphonique : se présenter au téléphone

Entretien d’embauche téléphonique, comment se présenter au téléphone ? Coaching professionnel.  Lors d’un entretien d’embauche par téléphone comment être d’attaque ? L’importance d’organiser son appel. Quels sont les points sur lesquels le recruteur va porter son attention ? Comment donner une bonne impression? Quelles sont les erreurs à éviter ? Par un coach en communication, spécialisé en entretien d’embauche, de motivation, et des oraux de concours.

(Nota : sur la chaine QuestionEntretien, il existe une vidéo sur les entretiens d’embauche par Skype)

Les points à travailler quand on parle au téléphone :

– Etre seul dans la pièce, et au calme. Il est important de s’être aménagé un espace de travail qui soit fonctionnel.

– Avoir ses notes devant soi. Avoir préparé les réponses aux questions classiques, par exemple  » Quelle est votre motivation » autour de 3 points clés. Il s’agit juste de noter les idées, avec un exemple. En effet, votre présentation ne doit pas avoir l’air récitée. 

– Parler lentement, surtout en début d’entretien. Beaucoup de gens, du fait du stress, parlent trop vite. Cette nervosité se communique au recruteur. 

– Bien écouter votre intelocuteur. Il est important de relever les détails du poste, mais aussi de préter attention aux inflexions de voix du recruteur, à ses silences. Si on perçoit une hésitation, ne pas hésiter à s’interrompre pour demander ce qui se passe, dans le genre  » Quelle est votre réaction par rapport à cet élément ?  »

– Ne pas couper la parole. Sinon, on se retrouve dans la situation ou personne n’écoute personne. C’est l’échange ping-pong, qu’il faut éviter à tout prix. 

– Savoir prendre son temps avant de répondre. Oui, il peut y avoir des blancs de quelques secondes, ce n’est pas de la radio !

– Articuler. Une bonne articulation va donner du poids à ce que vous dîtes. De même, des silences ici ou là vont renforcer votre propos. 

– Savoir conclure l’entretien : il ne faut pas s’éterniser, ne pas se répéter. A un moment, on a fait le tour de la question, il faut en rester là. Sinon, la conversation perdrait en puissance. Ce serait comme une fête qui a très bien commencé, mais qui se termine avec des chansons d’ivrognes. 

En résumé : le recruteur est très sensible à l’ambiance de l’entretien. 

Il est plus concentré sur le son. Trop de stress dans votre voix stresse le recruteur… 

Donc, prenez votre temps, respirez, souriez !

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *